MOMENTO

« Momento » est une installation interactive et mécanique qui invite à la réflexion autour de la thématique du temps et de la résonance d’une action à l’intérieur de celui-ci.

TEASER

L’installation est composé de plusieurs sphères à l’aspect sablonneux, plus ou moins érodé, qui ressemblent à des objets naturels comme des coraux, des éponges ou les fruits d‘une plante mystérieuse.

L’une de ces sphères, d’un diamètre plus important que les autres, est suspendue au plafond et constitue un pendule, symbole du temps qui passe. Elle fait aussi référence au pendule de Foucault, ainsi qu‘à une pierre de démolition - un équilibre entre le monde et la destruction !

Les autres sphères sont disposées sur des tiges en acier sortant de socles rectangulaire blanc posé sur le sol. Elles semblent regarder le ciel et être en opposition avec le pendule, ce sont les contres-formes du pendule. Certaines sont très abîmées et sont victime du temps qui passe, tandis que d’autres sont presque lisse.

Le Sable, un thème universel de notre exposition, semble avoir ruisselé des sphères et se trouve au sol comme un témoin du temps passé, un témoin de l‘évanescence mais aussi de l'éternité!

Les spectateurs peuvent déambuler dans cet espace esthétique, simple mais intrigant renforcé par une atmosphère sonore métronomique : le Tic-Tac du temps qui passe, mais aussi le suspense que quelque chose va se passer !

Le spectateur devient acteur :

Le grand pendule l‘invite à le manipuler, et c’est ici que l’installation va prendre vie.

Il peut être poussé, déplacé, sur un axe ou de manière circulaire, il peut être manipulé dans tout les sens. Ce dernier va agir sur les sphères situé autour de lui comme un aimant.

Quand il s’approche d’une sphère, celle-ci recule. Plus le mouvement est fort plus les sphères reculent violemment.

L‘interaction avec l‘installation est soutenu par des bruits mécanique et harmonieux qui sont ajoutés suivant l‘intensité du mouvement.

Le spectateur se trouve dans un environnement fascinant, hypnotique, dirigé par son rythme.

Un fois que celui-ci est lancé il va s’amortir petit à petit pour revenir à une position de calme et d’équilibre ainsi que toutes sphères qui constituent l’installation.

Ce qui semble un champ magnétique invisible est en fait réalisé par des moyens mécaniques et électroniques qui se cachent dans les socles de l‘oeuvre : Des capteurs, des servomoteurs, des hauts parleurs...

Installation réalisé en collaboration avec l'artiste Olaf Czeschner et le sound-designer Jérome Hoffmann.